Acheter un appareil photo d’occasion - Vizapp
Centre d'aide

Acheter un appareil photo d’occasion

Dimanche 9 Août 2020


1- Quel est le prix réel de l’appareil que vous voulez acheter ?


Pour ne pas se tromper dans l’achat de matériel photo d’occasion, il est indispensable en premier lieu de connaître le prix du neuf.

Nous vous conseillons ensuite de vous rendre sur le site Chasseur d’images qui recense les côtes de l’occasion.


2- Quelles précautions prendre avant d’acheter ?


N’hésitez pas à demander au vendeur de remplir un certificat de vente avec ses coordonnées complètes, les caractéristiques précises de l’objet, la date d’achat, la facture et le numéro de série. (Vous pouvez télécharger des certificats de vente à remplir directement sur internet)

Méfiez-vous du matériel qui pourrait être volé. Demandez systématiquement au vendeur le numéro de série de l’objet et vérifiez celui-ci grâce au site Chasseur d’images qui répertorie tout le matériel qui lui est signalé volé.


3- Se renseigner au préalable auprès du vendeur


Essayez d’appeler le vendeur pour lui demander quelques informations :

Garantie, fréquence d’utilisation, état général du matériel, pannes rencontrées, factures et accessoires (la boite d’origine est un plus).


L’appareil photo


  • Inspecter soigneusement l’état général de l’appareil photo en premier lieu permet d‘identifier des marques d’usures présentes ou des éléments cassés ou fissurés, susceptibles d’avoir été provoqués par un choc. C’est une étape primordiale.


    • Vérifiez les contacts de la batterie pour savoir s’ils ne sont pas oxydés


  • Ouvrez la trappe dédiée à l’emplacement de la carte mémoire et contrôler que tout va bien au niveau des contacteurs.


  • Sans objectif encore monté sur l’appareil photo, jeter un œil sur l’état de la monture, du système de verrouillage (qui doit être fluide) et de ses contacts.


  • Monter un objectif en excellent état. Vérifier qu’il n’y a pas de jeu excessif entre l’objectif et le boitier. Demander à un spécialiste en cas de doute. Il ne doit pas y avoir de jeu axial.


  • Regardez dans la chambre pour savoir si elle n’est pas envahie de poussière, là où se situe le capteur.

Si c’est un reflex, vous ne verrez pas directement le capteur mais le miroir. Vérifier son état puis passer l’appareil en mode nettoyage capteur et inspecter son état.


  • Si c’est un hybride, le capteur est visible (sauf certaines marques, dans ce cas on le passe en mode nettoyage capteur).


  • Vérifier les pixels morts en prenant une image d’un fond uni. Si cela n’est pas acceptable, il faut passer par un professionnel pour le remapper.


  • Vérifier l’état du verre de visée dépoli pour un reflex, il doit être propre et sans rayure.


  • Vérifier que le viseur est propre et que son réglage à la vue fonctionne.


  • Contrôlez la bonne ouverture du flash intégré. Il peut arriver que cet élément fragile puisse mal s’ouvrir ou se refermer. Vérifier également que le flash fonctionne.


  • Vérifiez le nombre de déclenchements de l’obturateur en inspectant les Exifs à l’aide d’un logiciel ou simplement via l’appareil photo en inspectant les détails d’une photo prise. C’est très important de s’assurer que l’appareil n’a pas trop servi. L’obturateur a une durée de vie limité et coûte assez cher s’il doit être remplacé. A titre indicatif voici le nombre de déclenchements de l’obturateur qu’un appareil peut supporter : entrée de gamme 50 000 déclenchements ; milieu de gamme 100 000 déclenchements ; pro 300 000 déclenchements.


  • Vérifiez que l’exposition fonctionne correctement dans tous les modes de prises de vues. Faites une série de photos en vous assurant que l’exposition ne varie pas sous une même lumière constante.


  • Contrôler l’état de l’écran de contrôle arrière, l’image ne doit pas avoir de zone sombres ou jaunâtre. Vérifier l’état de son mécanisme s’il est orientable.


  • Contrôler la justesse et la précision de l’autofocus en variant les modes, pour suivre un sujet par exemple


  • Détectez la présence de poussières sur le capteur en photographiant le ciel sans nuage en fermant le diaphragme au maximum (f 16 ou 22).


Les objectifs


Passez en revue l’état général de l’optique à la recherche de rayures ou de marques de chocs éventuels.


Jetez un œil sur le fût de l’objectif et ses contacts pour savoir s’ils ne sont pas oxydés.


Regardez bien l’état des lentilles, (en regardant à travers en pleine lumière) si elles ne sont pas rayées, ou si elles ne présentent pas de poussières ni de champignons à l’intérieur. Si c’est le cas, il sera nécessaire de faire appel à un professionnel. Si vous constatez des traces de moisissures ou de champignons, ne l’achetez pas.


Vérifier l’état du diaphragme, il doit être propre. En cas de trace de gommage (aspect mat irrégulier, traces d’oxydations, fonctionnement de lamelles non fluides), il faut envisager son remplacement, et donc se renseigner auprès d’un professionnel.


Tournez la bague de mise au point et de zoom pour voir si elles sont fluides et sans jeu.


Montez l’objectif sur votre appareil photo et passez en mode priorité diaphragme.


Vérifier qu’il n’y a pas de jeu excessif entre l’objectif et le boitier, un peu de jeu faible peut être normal s’il s’agit d’optique de longue focale (300 mm et plus). Demander à un spécialiste en cas de doute. Il ne doit pas y avoir de jeu axial.


Prenez des photos en variant les ouvertures de diaphragmes. L’exposition doit être correcte et ne pas présenter d’écart de luminosité flagrante.


Contrôlez-la en zoomant au centre et sur les bords de l’image en partant d’une photo prise à pleine ouverture puis à F/8.


Testez l’autofocus dans un environnement lumineux et dans un endroit faiblement éclairé pour vérifier si la mise au point arrive à se faire normalement.


Vérifier sur les images qu’il n’y a pas de défaut d’alignement des lentilles. Cela se voit par une dysmétrie de la distorsion.


C’est bon ! Si l’appareil photos de vos rêves a passé tous ces tests avec succès vous pouvez être assez confiant dans votre achat. Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à appeler un Vérifieur expert en photographie ou à prendre rendez-vous avec lui chez le vendeur !



N’hésitez pas à découvrir nos autres petits guides de visite !

appareil photo
vérifier
occasion
vérificateur